Mark de Jonge répète sa victoire aux championnats du monde

Août
23
Non classifié(e)
Posted By: Canoe Kayak Canada
Mark de Jonge (photo: Balint Vekassy)

Mark de Jonge
(photo: Balint Vekassy)

MILAN, ITALIE – Mark de Jonge, d’Halifax, en N.-É., a remporté une autre médaille d’or au 200m K1 masculin aux championnats du monde de canotage de vitesse de la FIC 2015 pour devenir double champion du monde. de Jonge a entrepris la compétition en tant que champion du monde en titre et détenteur du record du monde de l’épreuve après avoir remporté la victoire aux championnats du monde de l’an dernier à Moscou.

Dans une course rapide comme l’éclair qui exige souvent une photo-finish, de Jonge a rapidement pris la tête et l’a conservée pendant toute la course. Il a gagné avec un écart visible de 0,191 de seconde devant le Français Maxime Beaumont qui a obtenu la médaille d’argent et le Suédois Petter Menning médaillé de bronze.

« C’est une bonne sensation parce que cela a été très serré entre nous trois toute la saison, donc les affronter était un peu intimidant, a dit de Jonge après sa course. J’ai essayé de me concentrer sur ce que j’avais à faire et j’ai eu une petite avance dès le départ donc j’ai pu demeurer calme pour la course. Le plan était de foncer dans les 50 premiers mètres parce que je sais que je suis pas mal bon après cela. »

de Jonge a été médaillé olympique de bronze en 2012 et entreprendra l’année olympique 2016 en tant que favori. Le résultat d’aujourd’hui a aussi qualifié une place de quota olympique pour le Canada au 200m K1 masculin et de Jonge devra encore se qualifier pour l’équipe canadienne l’an prochain.

La championne du monde à huit reprises Laurence Vincent-Lapointe, de Trois-Rivières, au Québec, a terminé tout près du podium en quatrième place au 200m C1 féminin. Elle a pris du retard au départ et malgré un vigoureux effort pour revenir, elle n’a pas pu réduire l’écart. Le niveau de compétition en canotage féminin augmente chaque année puisque l’épreuve sera probablement ajoutée aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Il y a eu un total de 40 participantes au 200m C1 féminin cette année. La médaille d’or a été remportée par la Bulgarie, celle d’argent par la Hongrie et celle de bronze par la Biélorussie.

Au 1000m C2 masculin, Ben Russell (Dartmouth, N.-É.) et Gabriel Beauchesne-Sévigny (Trois-Rivières, QC) ont terminé neuvièmes dans la finale. L’équipage avait terminé quatrième lors des deux derniers championnats du monde et, après une solide performance cette saison, a raté une place parmi les six premiers nécessaire pour assurer au Canada une place de quota pour les Jeux olympiques de Rio en 2016. Le Canada aura une autre occasion de mériter une place de quota dans cette épreuve en mai prochain aux championnats panaméricains de canotage de vitesse et qualification olympique continentale à Gainesville, en Géorgie.

Émilie Fournel (photo: Balint Vekassy)

Émilie Fournel
(photo: Balint Vekassy)

Émilie Fournel gagne une médaille de bronze au 5000m K1

Dans des épreuves non olympiques, Émilie Fournel, de Montréal, au Québec, a gagné une médaille de bronze dans l’épreuve de longue distance du 5000m K1 féminin. Elle a terminé à 7,53 secondes de la gagnante, Maryna Litvinchuk, de la Biélorussie, et à 3,57 secondes de la médaillée d’argent, Lani Belcher, d’Angleterre.

Genevieve Orton (Lake Echo, N.-É.) et Una Lounder (Dartmouth, N.-É.) ont terminé huitièmes au 200m K2 féminin. Le 200m n’est pas une épreuve olympique.

Michelle Russell et le K4 masculin terminent septièmes dans les finales B

Michelle Russell, de Fall River, en N.-É., s’est classée 16e en tout au 200m K1 féminin avec une septième place dans la finale B aujourd’hui.

L’équipage du 1000m K4 masculin de Brady Reardon (Burlington, ON), Adam van Koeverden (Oakville, ON), Pierre-Luc Poulin (Lac Beauport, QC) et Philippe Duchesneau (Sherbrooke, QC) a terminé 16e en tout avec une septième place dans la finale B. Les 10 premiers pays avec une représentation de quatre continents méritaient des quotas olympiques. L’Argentine a terminé troisième dans la même course et a obtenu la meilleure position pour les pays panaméricains pour mériter une place de quota dans l’épreuve. Les quotas K4 ne peuvent se qualifier qu’aux championnats du monde et pas au niveau continental.

Les membres de l’équipe canadienne reviendront au Canada lundi et se rendront directement à Ottawa pour participer aux championnats canadiens de CanoeKayak de vitesse qui auront lieu du 25 au 30 août à Mooney’s Bay.

Résumé des résultats

Athlète Épreuve Résultat
Mark de Jonge (Halifax, N.-É.) K1 200m masculin 1er dans la finaleMédaille d’or
Laurence Vincent-Lapointe (Trois-Rivières, QC) C1 200m féminin 4e dans la finale
Ben Russell (Dartmouth, N.-É.), Gabriel Beauchesne-Sévigny (Trois-Rivières, QC) C2 1000m masculin 9es dans la finale
Genevieve Orton (Lake Echo, N.-É.),Una Lounder (Dartmouth, N.-É.) K2 200m féminin 8es dans la finale
Michelle Russell (Fall River, N.-É.) K1 200m féminin 16e en tout
Brady Reardon (Burlington, ON), Adam van Koeverden (Oakville, ON), Pierre-Luc Poulin (Lac Beauport, QC), Philippe Duchesneau (Sherbrooke, QC) K4 1000m masculin 16es en tout
Émilie Fournel (Montréal, QC) K1 5000m féminin 3e en toutMédaille de bronze

 

Résultats complets

Reprises vidéos

Photos par Balint Vekassy

CanoeKayak Canada est l’organisation nationale qui régit le canotage de compétition au Canada. La vision de l’organisation est d’être un sport canadien pour les familles, les collectivités et les champions. À partir du soutien aux clubs jusqu’au développement d’une équipe nationale compétitive, CanoeKayak Canada travaille pour développer un sport qui est une riche portion de l’héritage du Canada.

-30-

Contact pour les médias:

Ian Miller
Agent des communications et du marketing, CanoeKayak Canada
613.314.1352
imiller@canoekayak.ca